Skip to main content

John McCallum, MP

Search johnmccallum.parl.liberal.ca

John's Take

Conservative Cuts to Refugee Health Care

Posted on July 15, 2014

[LE FRANÇAIS SUIT L’ANGLAIS

Two years ago, the Conservative government began denying many refugees access to health care, a move that Liberals have vigorously opposed for its cruelty and for the danger it poses to both refugees and to public health.

On July 4th, the Federal Court agreed and ruled that denying refugees access to health care amounted to “cruel and unusual” treatment. The court struck down the Conservatives’ cuts but, predictably, the government announced that it would challenge the ruling.

In the wake of that announcement, my colleagues Kirsty Duncan, Dr. Jane Philpot, and I held a roundtable in Toronto with 25 community stakeholders, in order to hear firsthand how these cruel and unusual changes to the Federal Interim Health Program have affected the lives of refugees.

Members of the medical community explained how the cuts have caused widespread confusion among doctors who now have to ascertain what “kind” of refugee a patient is before deciding whether or not they can be treated. Doctors ought to spend their time helping people, not navigating a complex maze of government red tape.

In addition to being cruel, doctors pointed out that denying refugees access to primary care poses a danger to public health, endangers lives and, as the Federal Court mentioned, will not save the federal government any money.

Identifying a health issue early on helps to prevent a worsening of the condition, which can eventually lead to an emergency room visit for treatment. Unfortunately, this is the single most expensive way to provide health care.

It was the stories from former refugees, however, which were the most heartbreaking. One former refugee explained how they feel discriminated against because of their country of origin.

Another refugee spoke of how the stigma of being a refugee never really goes away; that they constantly feel the need to defend themselves against that stigma, and that they often feel unwanted and wonder how a country like Canada could treat refugees this way.

Canada should be a place where a refugee can find safety and a fair chance at becoming a productive citizen. If the Conservatives shared that vision, they would drop their appeal of the Federal Court’s decision and let some of our society’s most vulnerable people have access to the health care they need.

John McCallum, MP (Markham—Unionville)

Liberal Critic for Citizenship and Immigration, Multiculturalism, Seniors

Coupes des conservateurs dans les soins de santé aux réfugiés

Il y a deux ans, le gouvernement conservateur a commencé à refuser l’accès aux soins de santé à de nombreux réfugiés, une décision à laquelle les libéraux se sont vigoureusement opposés en raison de sa cruauté et des risques qu’elle représente pour les réfugiés et la santé publique.

Le 4 juillet, la Cour fédérale a donné gain de cause et statué que le fait de refuser l’accès aux soins de santé aux réfugiés équivalait à les traiter de manière « cruelle et inusitée ». La Cour a invalidé les coupes des conservateurs, mais, comme on pouvait le prévoir, le gouvernement a annoncé qu’il allait contester cette décision.

À la suite de cette annonce, mes collègues Kirsty Duncan, la Dre Jane Philpot et moi-même avons tenu à Toronto une table ronde avec 25 intervenants communautaires afin d’entendre de leur bouche-même dans quelle mesure ces changements cruels et inusités apportés au Programme fédéral de santé intérimaire avaient porté atteinte à la vie des réfugiés.

Des membres du milieu médical ont parlé de la confusion occasionnée par ces coupes qui régnait parmi les médecins qui doivent désormais établir à quelle « catégorie » de réfugiés appartient un patient avant de décider s’il peut ou non être traité. Les médecins devraient passer leur temps à venir en aide aux gens, et non pas à naviguer dans les méandres de la bureaucratie.

En plus du caractère cruel de ces changements, des médecins ont attiré l’attention sur le fait que de refuser l’accès à des soins de base compromettait la santé publique, mettait en danger des vies et, comme l’a mentionné la Cour fédérale, ne permettrait pas au gouvernement fédéral d’économiser de l’argent.

L’identification précoce d’un problème de santé évite une aggravation de l’état qui peut en fin de compte aboutir à une visite aux urgences afin d’y être soigné. C’est malheureusement le moyen le plus onéreux de dispenser des soins de santé.

Ce n’est là que le récit déchirant d’anciens réfugiés parmi tant d’autres. L’un d’entre eux a relaté leur sentiment d’être victimes de discrimination à cause de leur pays d’origine.

Un autre réfugié a parlé du fait que la stigmatisation liée au statut de réfugié ne s‘atténuait jamais vraiment, qu’ils avaient l’impression de devoir constamment se défendre contre cette stigmatisation, qu’ils se sentaient souvent non désirés et qu’ils se demandaient comment un pays comme le Canada pouvait traiter les réfugiés de cette façon.

Le Canada devrait être un pays où les réfugiés se trouvent en sécurité et où ils ont une chance réelle de devenir des citoyens productifs. Si les conservateurs partageaient cette vision, ils renonceraient à faire appel de la décision de la Cour fédérale et permettraient aux personnes les plus vulnérables de notre société d’avoir accès aux soins de santé dont elles ont besoin.

John McCallum, député libéral de Markham—Unionville

Porte-parole libéral en matière de citoyenneté, d’immigration, du multiculturalisme et des aînés.

Help spread the word by sharing this with your friends.

Short link:

Email this to your friends.
Sender: Sender:
Recipients: Recipients:

Load from: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Personal Message: Personal Message:

We will never share your email address.

We'd love to hear your opinion. Your comments won't be posted on the website.
Sender: Sender:

We will never share your email address.

Statement on Indian Republic Day »

January 26, 2015

OTTAWA – John McCallum, Liberal Critic for Citizenship & Immigration, Multiculturalism and Seniors, today made […]

Liberals take action to fix broken caregiver program »

June 11, 2015

For Immediate Release
June 11, 2015
OTTAWA – John McCallum, MP for Markham-Unionville and Liberal Critic for […]

Statement on Harper’s Refusal to Support Ontario Retirement Pension Plan »

July 17, 2015

Stephen Harper’s refusal to work with Ontario by throwing up roadblocks to the new Ontario […]

Join the conversation  

Contact Us

In Markham:

7750 Birchmount Road, Unit 21-22
Markham, ON
L3R 0B4

(t): 905-479-8100
(f): 905-479-3440

In Ottawa:

House of Commons
Ottawa, ON
K1A 0A6

(t): 613-996-3374
(f): 613-992-3921

John.McCallum@parl.gc.ca